Bienvenue à toutes et à tous sur ce site renfermant des articles touchant à des thèmes variés
  • Accueil
  • > ACTUALITÉ
  • > MALADIE D’ABDELAZIZ BOUTEFLIKA / Que des mensonges officiels depuis son admission au Val-de-Grâce !

MALADIE D’ABDELAZIZ BOUTEFLIKA / Que des mensonges officiels depuis son admission au Val-de-Grâce !

     Il y a si peu de temps de cela, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, s’offusquait et affichait MALADIE D'ABDELAZIZ BOUTEFLIKA / Que des mensonges officiels depuis son admission au Val-de-Grâce ! dans ACTUALITÉ abdelmalek-sellal-2-150x137sa réprobation vis-à-vis de ceux qui, selon lui, accorderaient davantage de crédit aux informations n’émanant pas du cercle officiel. Mais, nom de Dieu, les gens en ont marre de cette énième langage démagogique ! De la démagogie qui, depuis bientôt cinquante-et-un ans, lasse excessivement le peuple algérien !

De grâce, quel crédit accorder à cette thèse officielle qui déclarait que le président Bouteflika était hospitalisé pour un mini-AVC (où il n’y a rien de grave et qui voit le patient bouteflika-aux-invalides-51 Mensonges et compots officiels dans ACTUALITÉreprendre sa vie normale en l’espace de 24 heures, selon des médecins spécialistes) alors que, beaucoup plus tard, jugeant ne plus pouvoir cacher encore longtemps le bobard parce que trop volumineux pour qu’il s’installe, on annoncera carrément un « AVC », celui-ci qui est tout autre chose et qui nécessite une bien longue période de réadaptation après les soins, où il ne s’agit point de jours ni de semaines non plus mais de mois, d’après ces médecins spécialistes toujours. Il est même affirmé qu’il peut s’agir de six mois à deux ans parce que c’est un processus bien lent.

Alors pourquoi avoir déjà menti et mentir encore au peuple ? Pourquoi tient-on, nonobstant la longue absence du président de la République, que va nécessiter sa réadaptation fonctionnelle, à faire avaler à ce même peuple qu’Abdelaziz Bouteflika reprendra ses fonctions dans les tout prochains jours ?

Que de l’égoïsme et du pur égoïsme ! Par là, nos gouvernants et tous ceux qui rôdent autour du pouvoir ne font que passer leurs intérêts personnels avant ceux de la nation ! Le pays restera-t-il sans président jusqu’à la fin du mandat de celui en exercice, Abdelaziz Bouteflika en l’occurrence ? D’après ce que l’on croit savoir, bien entendu selon les discours et la manière dont cheminent les évènements, c’est ce qui se dessine et a l’air de prendre progressivement forme.

Même le Conseil constitutionnel, avec à sa tête Tayeb Belaïz, joue ce jeu malsain de maintien au pouvoir d’un homme qui n’a plus les capacités de gouverner et, sur ce point précis, les médecins spécialistes ont tayeb-belaiz-2confirmé que même complètement guéri, il ne sera plus en mesure de reprendre ses fonctions. Aux dernières nouvelles, on saura, concernant ce même Conseil constitutionnel, que c’est Tayeb Belaïz, en sa qualité de président de l’institution, qui bloquerait le processus devant être enclenché. Ses collaborateurs, par là, les membres du Conseil, auraient décidé de se rendre au chevet d’Abdelaziz Bouteflika pour s’enquérir de son état de santé et avoir un document signé de ses médecins traitants pour qu’ils puissent passer à l’action qui s’impose mais il paraitrait que Tayeb Belaïz s’opposerait farouchement à une telle démarche. Ce qui dénote que le pion d’Abdelaziz Bouteflika joue bien ce rôle précieux qui lui a été confié lorsque le châtelain, pour ne pas dire le monarque, a mis entre les mains de cet ex-ministre de la Justice les destinées du Conseil constitutionnel.

À toutes ces manœuvres officielles, ces mensonges et ces complots ourdis, s’ajoutent ces opportunistes de tout bord, ces danseurs du ventre, qui s’agitent sans cesse pour contrecarrer la mise en application de l’article 88 de la Constitution.

Dans ce contexte et tout récemment, Amara Benyounes, ministre de l’Environnement qui, hier, quand il était dans l’opposition au sein du parti de Saïd Sadi, soutenait bec et ongles, via ses déclarations, que le RCD amara-benyounes-3n’accompagnerait jamais le gouvernement dans ses démarches et, aujourd’hui qu’il est en plein milieu du cercle décideur, il change subitement de ton et tient des discours tout à fait opposés à ceux qui étaient les siens dans un passé pas si lointain. Comment donc croire et faire confiance à des gens d’un tel acabit, des caméléons, des opportunistes… ? Le comble, chez Amara Benyounes, c’est qu’avec la maladie pourtant grave du chef de l’État, qui ne lui permet certainement pas de reprendre du service selon des gens habilités à se prononcer sur le cas étant donné que c’est leur métier, il jure qu’Abdelaziz Bouteflika  »pourrait briguer un quatrième mandat ». C’est clair, net et précis ! Du léchage de bottes au sens propre du terme ! Poursuis bien ta danse du ventre Amara et tu seras Premier ministre voire Chef de gouvernement (tout dépendra de ce que décidera la nouvelle Constitution) lors de ce quatrième mandat dont tu rêves nuit et jour !

Et ce radar-sirène, Mme Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, qui voit des ennemis partout, aussi bien extérieurs qu’intérieurs avec ces partis de l’opposition qu’elle cible parce que ne boutef-et-hanoune-11s’alignant jamais sur sa thèse, elle qui n’arrête pas de rôder autour du pouvoir et plus particulièrement d’Abdelaziz Bouteflika en personne à tel point que nombreux sont ceux qui penseraient qu’elle serait tombée amoureuse de l’ex-ministre des Affaires étrangères sous Boumediene surtout que celui-ci serait encore célibataire d’après les confidences du défunt Ahmed Ben Bella. Comment croire et faire confiance à cette dame qui, hélas, est à la tête d’un parti politique depuis belle lurette ?

       Dans tout cela, dans ces complots internes et pas externes, pour démentir Mme Hanoune, le peuple algérien en est certes le dindon de la farce. Mais, comme on dit, toute crise finit par connaitre l’embellie et, demain, ce même peuple qui, pour précision, n’est aucunement dupe, saura faire la séparation entre le bon grain et l’ivraie.

———-=====oOo=====———-

13 juin, 2013 à 19:16


Laisser un commentaire