Bienvenue à toutes et à tous sur ce site renfermant des articles touchant à des thèmes variés
  • Accueil
  • > ACTUALITÉ
  • > ALGÉRIE / Ces zélés des services d’état civil allergiques aux… prénoms amazighs

ALGÉRIE / Ces zélés des services d’état civil allergiques aux… prénoms amazighs

ALGÉRIE / Ces zélés des services d'état civil allergiques aux... prénoms amazighs   dans ACTUALITÉ bac-en-algerieDans un pays comme l’Algérie où on arabise pour le seul et unique plaisir d’arabiser, sans raison apparente, à telle enseigne que le pouvoir s’est bien cogné le nez au mur dans le secteur de l’enseignement où, concernant les sciences exactes, donc les mathématiques, il s’est retrouvé dans la stricte obligation de retourner aux caractères latins mais avec cet entêtement et ces habitudes qui ont la peau dure, il faut bien mettre en évidence cette particularité, il maintient quand même la langue arabe pour le commentaire qui en est lié. De l’aberration au sens propre du terme ! Du jamais vu dans un quelconque pays au monde !!!

Partant de cet entêtement tendant à soutenir et porter à bras-le-corps la seule et unique langue arabe, l’école « publique » de l’Algérie indépendante n’a connu qu’échec après échec et ce notamment depuis 1980 puisque des bacheliers (au fond, tout un chacun sait ce que vaut réellement le bac algérien) accédant au palier supérieur, donc l’université, se retrouvent le plus souvent confrontés au problème lié à la langue française qu’ils ont peu voire pas étudiée du tout.

embleme-amazigh-plus-large-150x56 prénoms berbères dans ACTUALITÉPour revenir à la langue amazighe à présent, celle-ci a fait le parcours du combattant et des gens ont sacrifié jusqu’à leur vie pour qu’elle puisse enfin devenir langue nationale en attendant son officialisation au même titre que la langue arabe.

corrigez-lhistoire-lalgerie-nest-pas-arabe2Oui, depuis la nuit des temps, on a toujours prôné l’arabo-islamisme en Algérie  et on a sciemment banni tout ce qui est amazigh ; on a fait de sorte que même les manuels d’histoire ne portent en aucune manière sur la période antérieure à l’avènement de l’Islam pour anéantir toute trace ou indice qui remettrait en cause la thèse officielle.

Avec cette politique de pensée unique (où même l’école a été politisée et fanatisée) on a tellement bourré le crâne aux générations post-indépendance que celles-ci croient dur comme fer que l’Algérie est réellement arabo-musulmane et non amazighe.

guichet-detat-civil-2-150x99Partant de là, hormis certaines communes en Kabylie (certes celles où ne sont pas majoritaires les partis islamistes ou ceux proches du pouvoir), partout ailleurs de simples fonctionnaires des services de l’état civil s’opposent à l’inscription de tout prénom amazigh et ce, malheureusement, pendant qu’ils acceptent sans lésiner des prénoms iraniens, irakiens, turcs et autres qui n’ont nulle consonance algérienne.

Ces fonctionnaires zélés se cachent derrière la nomenclature officielle dès qu’il s’agit de prénoms amazighs mais font la sourde oreille voire adhèrent pour ne pas dire carrément affichent jusqu’au sourire aux lèvres quand on leur balance quelque chose comme oussama-ben-laden2« Oussama » ou « Ben Laden » qu’ils inscrivent illico presto dans le registre sans même faire la moindre allusion à cette nomenclature qu’ils brandissent juste dans des cas particuliers. Et, le hic, la justice joue volontiers le jeu dans tout cela dès qu’une affaire lui parvient.

injusticeVoilà que le gouvernement vient de décider de trois-cents (300) prénoms amazighs, moitié masculins et moitié féminins, à ajouter à la nomenclature. Comme cela, ces fonctionnaires zélés ne trouveront plus de subterfuge pour décevoir d’autres parents et la justice, pour sa part, n’aura plus à s’aligner à chaque fois du côté de l’Administration comme elle l’a toujours fait dans les cas de grèves qu’elle a constamment déclarées illicites pour montrer patte blanche au pouvoir.

———-=====oOo=====———-

 

26 juillet, 2013 à 18:59


Laisser un commentaire