Bienvenue à toutes et à tous sur ce site renfermant des articles touchant à des thèmes variés
  • Accueil
  • > ACTUALITÉ
  • > Corruption, sodomie, pornographie… : c’est ce à quoi s’adonne un fonctionnaire d’un Consulat de l’Ambassade d’Algérie en France (ACTE II)

Corruption, sodomie, pornographie… : c’est ce à quoi s’adonne un fonctionnaire d’un Consulat de l’Ambassade d’Algérie en France (ACTE II)

Palais du gouvernement (4)Après ce qui a déjà été écrit sur ce sujet, chapitre pouvant être considéré d’acte I, un article publié en date du 1er novembre écoulé, voilà, pour cette fois-ci, comment se sont poursuivies les choses, donc quelque peu l’acte II, en attendant l’autre ou bien les autres épisodes, relatif(s) à ce fonctionnaire « véreux » et « pervers » qui, outre son traitement mensuel, s’octroie une rente parallèle en se spécialisant dans l’ « exploitation d’adolescents », pour en faire des « esclaves » au sens propre du terme où, lui, encaisse les revenus et, pour précision, des sommes bien fortes en euros ou autres devises.

Donc, après avoir usé de psychologie pour mettre en confiance et rapprocher de lui un Suédo-Français de 18 ans à peine, Grégoire, surnommé Gerry ou encore Tomy, son surnom le plus usuel, ce fonctionnaire de la cinquantaine d’années, originaire d’Aïn-Guezzam, en Algérie, lui a préparé un véritable « guet-apens » pour le séquestrer pendant une semaine, à partir du 29 octobre 2013 au soir, dans un hôtel parisien dans l’objectif de le bouche de métro 1sodomiser et de le prendre en photos et en vidéos avant de lui changer de lieu d’enfermement et le mettre ainsi dans un appartement à Belleville.

Ce diplomate, disposant d’un parc pour jeunes gays, « Parc Tuilerie », sis à proximité du Louvre, cette tuilerie Motro se situant juste avant Concorde, dans lequel espace il exploite des adolescents de 12 à 18 ans et où, lui, encaisse les revenus à raison de 100 euros par client qui passe un moment avec l’une de ces pauvres victimes, traitées incontestablement comme des « esclaves ».

Pour revenir à Tomy, ce jeune Suédo-Français, toutes les après-midi, il se voit contraint de se rendre dans ce parc (où il retrouve ses collègues séquestrés tout comme lui et séparément) et ce jusqu’au petit matin faute de quoi il est « tabassé » et sans pitié aucune.

À fin novembre, donc environ un mois après sa séquestration, le fonctionnaire transférera le pauvre Grégoire en Albanie pour l’enfermer dans une chambre à l’intérieur de laquelle, chaque soir, il devra recevoir un client (hommes âgés, pour être plus albanie 5explicite, tout comme dans ce parc parisien) appelé à « coucher » avec lui toute la nuit.

Pour précision, ce fonctionnaire « véreux » et « pervers », se rend quasiment chaque semaine en Albanie pour encaisser les recettes et simultanément prendre de nouveaux rendez-vous pour la période qui suit.

En somme, de l’esclavage au sens propre tu terme et ce au XXIème siècle après que cette domination tyrannique où un individu se voit dépendre étroitement de quelqu’un, fut abolie en 1848 en France et en 1865 aux États-Unis.

Voilà donc où en est l’Algérie d’un million et demi de martyrs où le peuple est pauvre avec un pays riche et ce pendant que la « secte » s’étant octroyé le pouvoir au lendemain de  l’indépendance tient les rênes de l’État au jour d’aujourd’hui, donc depuis cinquante-et-un ans, s’enrichit et ce par tous les moyens dont celui que nous exposons ici, où des adolescents européens, de 12 à 18 ans, sont exploités sans pitié aucune dans le domaine de la « pédophilie ».

———-=====oOo=====———-

5 décembre, 2013 à 7:51


Laisser un commentaire