Bienvenue à toutes et à tous sur ce site renfermant des articles touchant à des thèmes variés

» Catégorie : ACTUALITÉ


ALGÉRIE / C’est la reprise de la chasse aux non-jeûneurs en… Kabylie ! Énième clin d’oeil aux islamistes ?

Commentaires » 0

ALGÉRIE / C'est la reprise de la chasse aux non-jeûneurs en... Kabylie ! Énième clin d'oeil aux islamistes ? dans ACTUALITÉ gendarmerie-nationaleComme chaque année en période de carême, les services de sécurité s’affairent à dénicher des… non-jeûneurs au lieu de se concentrer sur les missions pour lesquelles ils sont rémunérés. En toute âme et conscience, est-ce que s’abstenir de jeûner (et ce, précisément, en s’isolant) représente un délit ? Cela fait partie des libertés individuelles et la loi fondamentale en fait allusion ! Ce qui est justement un délit c’est ce fait de s’immiscer dans la vie privée d’autrui pour le seul et unique plaisir de lui causer des ennuis ! Alors qui est en infraction ? Est-ce les non-jeûneurs qui bouffent hors de la vue de leurs concitoyens ou les éléments des services de sécurité qui ratissent pour déloger ceux-ci coûte que coûte ?

bouteflika-une-imposture-algerienne-21 descente punitive dans ACTUALITÉDepuis l’intronisation d’Abdelaziz Bouteflika à la magistrature suprême, beaucoup de choses classables dans le registre de la tyrannie et de l’oppression ont été connues. Outre les acquis démocratiques qu’il a jetés un par un au rebut, il a excellé dans la réhabilitation de l’islamisme après que celui-ci fut mis K.O. par son prédécesseur, Liamine Zeroual en l’occurrence.

Des retards dans tous les domaines et en tout point de vue : on n’arrive pas à satisfaire la demande en logements, chômage battant son plein au point d’être souvent à l’origine de ces suicides et des immolations par le feu, 3G qu’on n’arrive pas à lancer et ce pendant que d’autres pays moins nantis que l’Algérie ont connu la 4G depuis belle lurette déjà, débit internet demeurant largement insuffisant pour ne pas dire nul et ce pendant que des pays voisins nous dépassent largement sur ce plan d’après un spécialiste en la matière qui a intervenu récemment dans la presse écrite indépendante…

mettre-le-feu-aux-poudres2Au lieu que le pouvoir s’affaire à régler les problèmes qui préoccupent ses administrés, il passe son temps à chercher des poux dans la tête d’un chauve en provoquant les gens et ce notamment en Kabylie. Cherche-t-on à mettre encore le feu aux poudres comme ce fut le cas en 2001 ?

guermah-massinissa-11-142x150Rappelons qu’en 2001 tout a commencé quand des éléments de la brigade de gendarmerie de Beni-Douala, par pure provocation, tyrannie et oppression obligent, ont arrêté le jeune lycéen Guermah Massinissa pour l’humilier et, le hic,  le rendre cible d’une balle soi disant perdue, laquelle sera à l’origine de sa mort. Et Noureddine Yazid Zerhouni, alors ministre de l’Intérieur, avec sa démagogie et ses mensonges gros comme lui, voyous-dirigeants2justifiera cet abus en disant que « les services de sécurité nont fait qu’arrêter un voyou », ceci en ne sachant guère qu’il n’y a pas plus voyou que lui avec la manière dont il gérait son département et surtout cette façon inappropriée avec laquelle il s’adressait aux citoyens.

Voilà quen 2013, douze ans plus tard, ça sera le même corps de sécurité qui provoquera des gens dans la région de Tigzirt en faisant irruption dans une cafétéria, en plein jour, pour filmer des consommateurs attablés ou devant le comptoir et procéder même aux identifications des présents et à certaines dictature-12-133x150arrestations tout comme ils confisqueront la licence au propriétaire du café.

Y a-t-il une quelconque loi qui oblige un Algérien à jeûner de même qu’un débit de boissons à fermer boutique dans la journée en période de carême ? Alors sur quelle(s) base(s) la gendarmerie a-t-elle agi ? Sur ordre(s) ayant émané d’en haut ?

———-=====oOo=====———-

ALGÉRIE / Probabilité qu’il n’y ait que l’ombre d’un président jusqu’à avril 2014

Commentaires » 1

ALGÉRIE / Probabilité qu'il n'y ait que l'ombre d'un président jusqu'à avril 2014 dans ACTUALITÉ bouteflika-a-son-retour-des-invalides1-300x159Hospitalisé au Val-de-Grâce en France puis transféré aux Invalides, un autre établissement sanitaire dans le pays de Napoléon toujours, pour qu’il entame une période de convalescence, le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a enfin regagné le pays mardi dernier, le 16 juillet donc et ce de façon inattendue puisque jusqu’au Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, en visite dans la wilaya de Tizi-Ouzou le même jour, celui-ci fut contraint d’écourter son séjour dans la région du Djurdjura pour qu’il regagne la capitale en urgence à la suite d’un appel qu’il a reçu de la part du service du protocole du Palais d’El Mouradia.

Donc après quatre-vingt jours d’absence, depuis le 27 avril, l’ex-candidat du « consensus » est rentré au bercail, palais-del-mouradia-31 silhouette présidente dans ACTUALITÉconsidérablement affaibli et amoindri par une maladie qu’il traine depuis le début de son deuxième mandat consécutif en tant que chef de l’Etat. Sera-t-il en mesure de reprendre du service avant avril 2014, donc avant la prochaine élection présidentielle ? C’est éminemment improbable puisque outre le simple observateur se déclarant pessimiste après avoir vu à la télévision ces images d’un homme dans un fauteuil roulant, incapable même de prononcer deux mots pour rassurer son peuple, des médecins spécialistes ne voient guère, pour leur part, comment une personne victime d’un AVC puisse guérir complètement en moins d’une année.

Le pays connaitra-t-il encore l’ombre d’un président pendant neuf autres mois après les quatre-vingt jours qui se sont déjà écoulés ? Nul n’en sait quelque chose et, le hic, personne ne pourra en savoir avec le système en vigueur depuis l’indépendance où tout se trame en coulisses d’où nul transparence n’existe et nulle communication au peuple ne s’opère ; ce qui ne doit guère étonner puisque jamais souverain depuis cinquante-et-un ans. Alors monarchie ou République ?

conseil-constitutionnel-algerienMême le Conseil constitutionnel, avec à sa tête Tayeb Belaïz, cet autre pion de Bouteflika, garde le silence au jour d’aujourd’hui. Cette institution, avec la complicité flagrante de l’ancien ministre de la Justice qui monopolise le pouvoir et par ce fait brise l’élan de ses collaborateurs voulant se conformer à la loi fondamentale, opte pour sauver le… système mais pas… l’Algérie !

Avec une telle conjoncture, les danseuses habituelles du ventre ne perdent pas leur temps pour se faire remarquer avec cette autre occasion inouïe qui s’offre à elles, danseuse-du-ventre-91caractérisée par le retour du châtelain. Et, dans ce lot, le MSP, ancien allié du sérail, semble jouer le jeu malgré que se disant désormais dans l’opposition depuis le dernier congrès qui a vu Abderrezak Mokri succéder à Aboudjerra Soltani à la tête du parti ; cette formation politique se met donc à califourchon pour figurer de part et d’autre : un pied atteignant le territoire de l’opposition pendant que l’autre n’a pas encore totalement quitté le périmètre de la coalition présidentielle.

Pauvre Algérie ! Les martyrs tombés pour l’indépendance et la démocratie vont, une fois de plus et… de trop, se retourner dans leur tombe.

———-=====oOo=====———-

ALGÉRIE – WILAYA DE TIPASA / Miloud Ferdi, ce député gangster affilié au… FLN et ayant par ce fait le bras long

Commentaires » 1

ALGÉRIE - WILAYA DE TIPASA / Miloud Ferdi, ce député gangster affilié au... FLN et ayant par ce fait le bras long dans ACTUALITÉ siege-de-lapn-10Avec ces députés qui se portent candidats et qui jouent des pieds et des mains pour se faire élire (nous savons déjà dans quelles conditions se passent les élections en Algérie) et, une fois qu’ils jouissent de ce sésame leur permettant de siéger dans l’hémicycle du boulevard Zighout Youcef, ils omettent carrément qu’ils sont là pour représenter le peuple et par conséquent agir pour améliorer les conditions de vie du citoyen mais empruntent une voie tout autre puisque pour eux la Chambre basse représente un tremplin pour les affaires et, par là, assurer ainsi à soi-même et à ses proches un avenir radieux.

Il est à se demander maintenant pourquoi est-ce quasiment les députés issus du parti FLN qui se détournent de la mission que leur confère la Constitution pour user de leur position privilégiée, en jouant certes les gangsters et les cow-boys tout en défiant les autorités locales, afin de se sucrer sur le dos du peuple.

Pour précision, selon le quotidien El Watan dans son édition n° 6918 du 13 juillet 2013, Miloud Ferdi aurait bénéficié d’un permis de construire à Bou Ismaïl pour une superficie de 120 m2 et la source du même journal ne sait par quel subterfuge le député FLN est arrivé à accaparer 400 m2 pour touche-pas-a-mon-bled2 député gangster dans ACTUALITÉagrandir sa construction sans aucune autorisation tout en empiétant sur le domaine public.

Le parti du FLN est sans conteste l’émanation de l’ex-parti unique et le parti unique était le parti-Etat d’où tout était permis pour une certaine catégorie de personnes. On s’est sucré abondamment et on se sucre encore sous le couvert de ces trois lettres successives que sont F, L et N. Et la preuve est là parmi tant d’autres, ces 120 m2 accordés à Miloud Ferdi et devenant subitement 400 m2 on ne sait par quel enchantement.

Le seul homme, Mohamed Boudiaf, seul nationaliste porté au pouvoir et ayant envisagé de lancer une procédure devant mettre un terme à ce principe d’ « Algérie, vache à traire », initié au lendemain de l’indépendance, a été assassiné un certain 29 juin de l’année 1992 quand il discourait dans la salle de spectacles de la maison de la culture d’Annaba ; on a vidé tout un chargeur de kalachnikov dans le dos de l’artisan du 1er Novembre 1954 pour le tort qu’il ait osé mettre de l’ordre dans la maison Algérie.

ou-va-lalgerie-a-al-aliaOui, et c’est la raison pour laquelle en 2013, nous voyons encore des gens issus du FLN, à l’exemple de ce Miloud Ferdi, député de Tipasa et de son confrère (voire frère puisque du FLN lui aussi) de Ksar Boukhari à Médéa, défier tout le monde et jouer les cow-boys et les gangsters pour se sucrer comme leurs prédécesseurs ! Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Non pas du tout et ce notamment depuis le 27 avril écoulé voire depuis avril 1999.

———-=====oOo=====———-

ALGÉRIE / Encore un député, ces mecs jouant aux cow-boys hors de l’hémicycle, qui cause du tort à la population

Commentaires » 1

ALGÉRIE / Encore un député, ces mecs jouant aux cow-boys hors de l'hémicycle, qui cause du tort à la population dans ACTUALITÉ ould-khelifaAprès ce député de Ksar Boukhari à Médéa (consulter l’article ad hoc, publié le 19 mai 2013 dans la catégorie ACTUALITÉ) qui, se croyant tout permis ou plutôt se prenant pour un gangster, a fait dévier une canalisation d’eau publique au profit de sa laiterie à l’effet de l’alimenter à plein temps et ce au détriment de cette population (précisément ces… électeurs) qui, elle, doit faire la chaîne devant le camion-citerne pour avoir droit à quelques litres de ce liquide précieux, voici un autre, Miloud Ferdi, celui-ci de Tipasa, d’un autre genre puisque bloquant les secours et causant ainsi mort d’homme dans un chantier d’où, et sans conteste, il y a non seulement non assistance à personne en danger mais, pire encore, crime prémédité étant donné que si les secours n’étaient pas stoppés au barrage dressé par ce parlementaire de la Chambre basse, ils l’auraient évacué en urgence et la victime aurait ainsi la vie sauve.

À ce titre, le quotidien Liberté en a parlé à deux reprises dans son Radar. Dans sa livraison n° 6342 du 26 juin 2013, on peut lire ceci :

« CHUTE ACCIDENTELLE D’UN MAÇON À TIPASA » « La voiture du député bloque l’arrivée des secours »

danger-de-mort député cow-boy dans ACTUALITÉ« Le scandale du député de Tipasa, Miloud Ferdi, qui, depuis plusieurs semaines, bloque l’entrée d’un chantier d’une promotion immobilière avec son véhicule personnel, semble commencer à prendre une ampleur que ce « cow-boy » des temps modernes  n’avait peut-être pas prévue. Son entêtement l’a poussé à bloquer l’arrivée des secours dans ce même chantier avant-hier après la chute accidentelle d’un maçon. La victime, mariée et père de deux enfants, qui n’a pu être secourue rapidement à cause de ce blocage de l’accès du chantier, a rendu l’âme au cours de son transfert à l’hôpital. Cette situation a provoqué la colère des citoyens de la localité qui se sont élevés contre l’impunité dont continue de jouir le député en question malgré les requêtes adressées au président de l’APN. Devant les risques de dérapage, le wali de Tipasa aurait ordonné l’ouverture d’une enquête sur ce dossier. »                                                                                                                                                                    

Deux semaines plus tard, dans son édition n° 6355 du 11 juillet, le même journal écrit :

« IL BLOQUE UN CHANTIER AVEC SON VÉHICULE » « Le député de Tipasa continue de sévir en toute impunité »

tetu-comme-un-ane« Le tonitruant député de Tipasa, Miloud Ferdi, a encore fait parler de lui hier en bloquant de nouveau l’accès au chantier 102-Logements, à partir de minuit. Le chef de brigade de la Gendarmerie nationale et le chef de daïra se sont déplacés sur les lieux, situés route de Koléa, à Bou-Ismaïl, non loin du complexe de Tonic Industries, pour ouvrir de nouveau le chemin entravé par le député à l’aide de sa voiture. Les riverains et les victimes de ces agissements irresponsables de quelqu’un qui est censé représenter le peuple au sein des institutions, sont de plus en plus irrités par l’impunité dont jouit ce « cow-boy » des temps modernes. »

Voici, en définitive, ce que ça coûte d’élire un député : primo, il se taille un salaire qui va bientôt égaler celui de nos footballeurs professionnels ; secundo, il lève haut la main (sans doute les deux) parce que le gouvernement l’engraisse dans ce sens donc afin que tout projet de loi passe comme une lettre à la poste ; tertio, il devient un CALVAIRE pour ceux qui lui ont permis de siéger à la Chambre basse en ayant voté pour la liste dans laquelle il figure.

nous-sommes-le-pouvoirIl faut avouer que des députés comme ceux-ci (et qui, malheureusement, agissent dans l’impunité) ne sont que le fruit d’une mauvaise éducation, ce d’une part et, de l’autre, d’une ignorance totale des droits et des devoirs. Et la plupart sont issus de ces candidats qui se font parrainer par des partis politiques en monnayant à prix fort l’inscription de leur nom sur la liste.

Il est à se demander alors ce que font des IGNORANTS à la Chambre basse ! Et, à présent, aux leaders des partis politiques, précisément ceux qui ne font pas la différence entre le bon grain et l’ivraie, d’y répondre ! 

———-=====oOo=====———-

1...34567...11